Star Wars

“Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine”. Près de 45 ans après la sortie du premier film, personne n’a pu échapper au phénomène Star Wars. Car plus qu’une série de films qui a révolutionné la manière de faire du cinéma, Star Wars, c’est aussi un univers riche, qui s’étends à travers de très nombreux médias.

Comment la fameuse saga intergalactique s’y est-elle prise pour que son univers envahisse petit à petit tous les formes de l’imaginaires ? Laissons la Force nous guider à travers les différents médias qu’emploi la saga créé par George Lucas il y a longtemps, bien longtemps…

Photo by Daniel Cheung on Unsplash

Historique

C’est en 1977 que parait le tout premier film Star Wars. Au moment de sa sortie, il n’a pas encore de titre, ni de numéro d’épisode. La Guerre des étoiles (comme on l’appela en France) n’a d’autre vocation que de raconter une histoire, celle de Luke Skywalker, jeune fermier sur une planète isolée, qui, aidé d’un ancien chevalier Jedi, Obi-Wan Kenobi, entreprend d’aller délivrer une jeune femme, la princesse Leïa Organa, cheffe d’une Alliance Rebelle en lutte contre l’Empire Galactique.

Cette dernière est retenue prisonnière par le sinistre Dark Vador (Darth Vader en version originale) et Tarkin, le gouverneur de cette partie de la galaxie, sur l’Etoile de la mort, une station spatiale orbitale suffisamment puissante pour anéantir une planète.

En chemin, Luke rencontre Han Solo, un contrebandier arrogant, Chewbacca, son copilote, et ensemble, ils sauvent la princesse, et détruisent l’Etoile de la Mort.

Une histoire simple qui remporta un succès immense au cinéma. Ce succès permit à George Lucas de continuer de raconter son histoire en développant son univers.

Ce premier film connaîtra une première réédition, et se verra alors doté d’un numéro et d’un titre : “Episode IV : Un Nouvel Espoir”.

Il représente donc le quatrième épisode d’une saga, qui sortira progressivement en 2 (puis 3) trilogies.

Les films suivants, estampillés épisodes 5 et 6, sortis en 1980 et 1983 racontent ce qui arriva après cette histoire : comment l’alliance Rebelle triomphera de l’Empire, et comment Luke Skywalker devint un Jedi (apprenant au passage la vérité sur son père).

La trilogie suivante, sortie entre 1999 et 2005 se compose des épisodes 1, 2 et 3. Elle raconte les événements qui ont aboutis à la création de l’Empire Galactique, près de vingt ans plus tôt.

On y retrouve des personnages de la première trilogie : les robots R2D2 et C3PO, Maître Yoda, ainsi qu’Obi-Wan Kenobi, alors maître Jedi du jeune Anakin Skywalker, le futur Dark Vador.

Cette seconde trilogie permet au public de découvrir un univers plus large, à la dimension plus politique. Le spectateur explore ainsi les multiples facettes de cette galaxie peuplée de nombreuses créatures et aux enjeux complexes (à titre d’exemple, l’épisode 1 démarre sur un litige commercial entre une planète et une fédération du commerce)

On y découvre la terrible guerre qui déchira la galaxie entre entre la République et une fédération de systèmes séparatistes.

Hélas, tout ceci s’avère être un complot qui mènera à la fondation de l’Empire et la fin de l’ordre Jedi, qui avait jusqu’ici réussi à maintenir la paix dans la galaxie.

  • L’épisode 1 raconte la manière dont Anakin Skywalker devint l’apprenti d’Obi-Wan Kenobi
  • L’épisode 2 le début de la guerre et la formation de Jedi d’Anakin Skywalker
  • L’épisode 3, sa fin, comment Anakin Skywalker devint Dark Vador et comment l’Empire remplaça la République Galactique.

Plus tard, après le rachat de LucasFilm (nom de l’entreprise crée par George Lucas pour produire ses films) en 2012 par Disney, une troisième trilogie, reprenant les acteurs originaux, fut lancée, racontant ce qu’il advint après la fin de l’Empire.

Ce fut aussi l’occasion de sortir d’autres films, des spin-off, qui ne sont pas des épisodes de la saga, mais qui racontent d’autres histoires de l’univers.

Ainsi Rogue One raconte une mission de rebelles dérobant les plans de l’Étoile de la mort, et dont la suite logique permettra… le premier film Star Wars de 1977.

Mais c’est un autre film, en images de synthèse, sorti en 2008 et au succès relativement confidentiel qui permis cependant à l’Univers de Star Wars d’étendre encore plus loin ses limites.

L’univers étendu

Avant The Mandalorian, Star Wars s’est déjà décliné en un très grand nombre de séries télévisées, dont la plus importante est sans conteste la série Star Wars : the Clone Wars, introduite par le film du même nom, et diffusée ensuite entre 2008 et 2014, avant d’être achevée en 2020 pour une dernière saison.

Cette série raconte les événements de la guerre des clones, qui se situe entre les épisodes 2 et 3 de la saga.

Conçue comme une suite de chroniques de guerre couvrant toute cette période, on y retrouve certains personnages connus, dont les protagonistes principaux, ainsi que de nouveaux personnages, comme Ahsoka Tano, ou le capitaine Rex, qui vont prendre un importance croissante pour tous le reste de la saga. Au point d’inspirer des histoires qui leurs sont propres.

La série développe et propose les bases pour de nouvelles intrigues, et surtout, permet à la saga de gagner en subtilité, en s’éloignant du manichéisme des films : grâce à elle, Star Wars n’est plus la guerre “des gentils contre les méchants”.

La plupart des nouvelles intrigues de l’Univers Star Wars tirent leurs origines de cette série.

Il fallut attendre 2019 pour voir la première série Star Wars en live action (comprendre : avec de vrais acteurs) avec the Mandalorian. Disney annonça en 2021 qu’une dizaine de séries suivraient.

Ces séries, et toutes les autres, forment ce qu’on appelle l’univers étendu. C’est à dire, toutes les histoires qui ont été racontées en dehors des épisodes 1 à 9, et qui élargissent notre vision.

Depuis les années 1980, sont apparus de très nombreuses histoires, dans tous les formats : des séries, des téléfilms, des bandes dessinées, et bien sûrs des romans.

L’univers étendu s’étend aujourd’hui sur une temporalités narrative colossale : des histoires sur star wars nous racontent des événements ayant eu lieu des dizaines de milliers d’années avant les événements racontés dans les films, et d’autres des centaines d’années après la fin de l’Empire.

Star Wars est sans doute ce qui se fait de mieux en matière d’Univers transmédia, et aujourd’hui, bon nombre de créateurs rêveraient d’arriver à une telle richesse narrative. Pourtant, il reste encore une grande étape à réaliser pour arriver là où en est Star Wars aujourd’hui?

Mettre de l’ordre pour créer de la cohérence

Si George Lucas a écrit les 6 premiers films et réalisés 4 d’entre eux, il a très rapidement été dépassé par le succès de son histoire. Dès 1980, avec l’adaptation littéraire de L’Empire contre-attaque, paraissent les premiers romans adaptés de la saga.

Certains auteurs parviennent à être publié, la fanfiction devient une partie intégrante de l’univers. L’éditeur de comics Marvel s’empare aussi de la licence pour proposer des bandes dessinés. Des téléfilms ont été réalisés par des chaines de télévisions… au total, on compterai pas moins d’un millier d’œuvres écrites ou produite sur un support quelconque en relation avec Star Wars.

Il faut donner de la cohérence.

Peut-on estimer que le téléfilm unanimement détesté Au temps de la guerre des étoiles fasse partie de l’univers créé par George Lucas de manière équivalente à L’Empire contre-attaque ? Les séries Star Wars Lego doivent-elles être prise en considération pour entrer dans l’histoire des Skywalker ? Et que faire de toutes ces histoires qui se contredisent entre-elles ?

“Au temps de la guerre des étoiles”, un film que vous n’avez pas envie de regarder.

Suite au rachat de Lucasfilm, Disney a pris une solution radicale : désormais, toutes les productions Stars Wars, en dehors des films et de la série Star Wars : The Clone Wars ne sont plus considérés comme étant “canon” : ce qui signifie qu’ils ne faut plus les prendre en considération toutes les productions de livres, BD, téléfilms dans l’histoire “officielle” de Star Wars.

Désormais, l’histoire de Star Wars, est donc composée des films, séries, romans et comics qui sortirons sous l’égide de Disney et qui auront l’appellation “canon”.

Pourtant, cela ne signifie pas que toutes les œuvres à paraître seront “canon”: Disney supervise encore des séries “Star Wars Lego” qui n’entrent pas en considération dans le développement de l’histoire officielle.

Dernièrement, la série Star Wars Vision, donne une expérience orientalisante de Star Wars. Elle n’est pas canon, ce qui permet d’expérimenter toute sorte de choses dans l’univers sans pourtant avoir à se soucier de cohérence narrative.

La construction d’un univers transmedia comme celui de Star Wars prend donc un temps immense, et n’est pas en réalité due à son créateur, mais à toutes les histoires que ses lecteurs, spectateurs vont créer par la suite.

En résumé, pour créer un univers transmedia aussi riche que celui de Star Wars, il faut :

  • Raconter une histoire.
  • Raconter ce qui suit, ou ce qui précéde (ou les deux).
  • Superviser la création d’œuvres dans le même univers mais à travers d’autres médias
  • Assurer la cohérence de l’univers en officialisant certaines histoires sur d’autres

Mais si sa saga est arrivée aujourd’hui dans toutes les têtes, George Lucas a dû y consacrer sa vie, et même renoncer à sa propre création pour lui permettre de vivre désormais loin de lui.

Pour aller plus loin

--

--

--

Le réseau social des créateurs inspirants

Love podcasts or audiobooks? Learn on the go with our new app.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store
Apollon I A Creative Community

Apollon I A Creative Community

Le réseau social des créateurs inspirants

More from Medium

Steam Announced the Most Played Games of 2021! Check the Lists

Windows Activated Through Infected KMSpico Can Steal Cryptocurrency Wallets

(Chapter 3) The Rage Ignited